Qualité CPTG

 

La qualité fait la différence !

Les huiles essentielles doTerra CPTG (Certified Pure Therapeutic Grade) sont des composés purs, naturels et aromatiques soigneusement extraits des plantes. Elles ne contiennent aucun additif ou ingrédient artificiel qui diluerait leurs composés actifs et sont exemptes de tout produit contaminant tel que les pesticides ou autre résidu chimique.

Tout comme il est important de veiller à ce que nos huiles ne contiennent aucun produit contaminant, nos huiles doivent contenir les niveaux requis de composés actifs pour garantir leur efficacité et leur innocuité. De nombreuses huiles essentielles prétendent être de qualité thérapeutique et même si certaines sont pures, leur composition chimique est rarement soumise à des normes de test rigoureuses. Les huiles essentielles doTerra CPTG (Certified Pure Therapeutic Grade) subissent des tests croisés par spectrométrie de masse et chromatographie gazeuse afin de vérifier la pureté et la teneur de la composition de l’extrait contenu dans chaque lot.

doTerra travaille en étroite collaboration avec un réseau mondial regroupant les meilleurs chimistes et producteurs d’huiles essentielles afin de sélectionner les espèces de plantes spécifiques, cultivées dans des environnements aux conditions optimales et soigneusement récoltées au meilleur moment. Les composés aromatiques des plantes sont savamment extraits par des distillateurs expérimentés et soumis à des analyses chimiques afin de garantir leur pureté et leur composition. Aujourd’hui, les huiles essentielles doTerra CPTG (Certified Pure Therapeutic Grade) sont réputées pour être les plus sûres et les plus efficaces du monde.

Le protocole de qualité dōTERRA CPTG emploie cinq méthodes analytiques afin de garantir que les huiles essentielles dōTERRA soient pures (les extraits ne contiennent que des composés aromatiques volatiles d’une plante) et puissantes (les extraits ont une composition chimique constante d’un lot à l’autre). Le protocole de qualité CPTG nécessite le recours à des laboratoires indépendants en matière de normalisation.

 

TEST 1 : CHROMATOGRAPHIE EN PHASE GAZEUSE

Après que les composés aromatiques (également appelés huiles essentielles) aient été soigneusement distillés à partir de matières végétales, des échantillons sont testés pour déterminer leur composition chimique à l’aide de la chromatographie en phase gazeuse. Les composés volatiles des huiles essentielles sont alors évaporés et passés à travers une longue colonne. Chaque composé individuel se déplace à travers la colonne à une vitesse différente et est mesuré à sa sortie de la colonne pendant la période de test. En utilisant la chromatographie en phase gazeuse, les techniciens du contrôle de qualité peuvent déterminer quels composés sont présents dans un échantillon test et à quels niveaux. 

 

TEST 2 : SPECTROMÉTRIE DE MASSE

En plus de la chromatographie en phase gazeuse, les échantillons d’huiles essentielles sont également testés pour leur composition par la spectrométrie de masse. En spectrométrie de masse, les échantillons sont vaporisés et ionisés, et chaque composé de l’échantillon est mesuré en poids. La spectrométrie de masse apporte des informations supplémentaires à la pureté d’une huile essentielle en révélant la présence de composés non-aromatiques, tels que les métaux lourds et autres polluants, qui sont trop lourds pour se déplacer le long du chromatographe en phase gazeuse. La combinaison de la chromatographie en phase gazeuse et de la spectrométrie de masse est parfois appelée test GC / MS.

 

TEST 3 : FTIR DE NUMÉRISATION (FOURIER TRANSFORM INFRARED SPECTROSCOPY)

Après qu’une huile essentielle ait passé les tests de la chromatographie en phase gazeuse et de la spectrométrie de masse, elle est transportée dans une usine pour le remplissage des flacons. Avant d’être admis dans l’usine, le “lot” d’huile essentielle est mis en quarantaine tandis que des tests de qualité supplémentaires sont effectués. Semblables aux tests GC / MS, ces tests comprennent une analyse FTIR, qui est également une analyse de la composition du produit. Dans une analyse FTIR, de la lumière est appliquée à l’échantillon de produit et la quantité de la lumière absorbée par les composants chimiques de l’échantillon est mesurée. Les résultats sont ensuite comparés à une base de données historiques afin d’assurer le respect des normes de composition.

 

TEST 4 : ANALYSE MICROBIENNE

Avant qu’un lot d’huiles essentielles puisse passer de la quarantaine à la fabrication, il doit être testé pour la présence de risques biologiques tels que les bactéries, les champignons et les moisissures. Pour les analyses microbiennes, des échantillons sont prélevés sur chaque lot d’huiles essentielles et sont appliqués sur des cultures en croissance sur des plaques.
Après une période d’incubation, chaque plaque est contrôlée pour vérifier l’éventuelle croissance de microbes. Ce test est effectué sur tous les produits entrant à l’usine de fabrication ainsi que sur le produit final afin d’assurer qu’aucun organisme nuisible ne soit introduit dans le produit au cours des processus de remplissage et d’étiquetage, afin d’assurer la stabilité de la durée de conservation. 

 

TEST 5: ANALYSES ORGANOLEPTIQUES

Les analyses organoleptiques apportent une touche humaine à chaque étape du processus de contrôle de la qualité CPTG. Ces analyses définissent les caractéristiques d’une huile essentielle pouvant être analysés par le goût, la vue, le toucher et l’odorat. Des cultivateurs et récoltants aux chimistes d’huiles essentielles; des ingénieurs de fabrication aux praticiens d’huiles essentielles ; le réseau mondial des fournisseurs d’huiles essentielles dōTERRA surveille attentivement la qualité de chaque huile essentielle CPTG, Certified Pure Therapeutic Grade. L’extraction des huiles essentielles est véritablement une forme d’art qui peut être améliorée, mais non remplacée, par les procédés analytiques. La sagesse et l’expérience des experts en huiles essentielles dōTERRA constituent un élément indispensable au contrôle de la qualité CPTG.