2018

Voyage de mon livre à travers les salons du livre

2017, naissance de ce livre : présent au salon du livre de Paris

2018 : présence et conférence au 1er salon du livre du Développement Personnel dans le 44

2019 : les salons du livres se multiplient : 5 au 1er trimestre

Présence au 5e salon du livre du 7e arrondissement le 26 janvier

30 & 31 mars : 2e salon du livre du Développement Personnel dans le 44

7 avril : présence au salon du livre du 3e arrondissement

13 avril : présence et conférence au salon du livre de Maisons-Alfort

21 avril : conférence et atelier au 1er salon du Bien être de Neuilly-Plaisance

Pourquoi choisir doTerra ?

Si vous souhaitez plus d’informations, n’hésitez pas à revenir vers moi…


Les différences entre doTerra et les autres marques (Fleurs de Bach, la Compagnie des sens, Pluriessence, etc) se détectent dans l’étiquetage !

Dans les commerces (pharmacies, parapharmacies, magasins « Bio », grande distribution, etc, vous trouvez facilement certaines marques qui se disent via l’étiquetage vendre des huiles essentielles « bio », ‘naturelles », alors que ce n’est pas le cas…Où vérifier, et commencer détecter ?

Par exemple, sur les emballages de la plupart des marques comme fleurs de Bach, sur la boite, partie présentation, visible de tout public, on aperçoit les points phares : but de tel  ou tel produit, huile ? lotion ? élixir, parfois on se mélange les pinceaux car c’est vendu dans les rayons huiles essentielles alors que le pourcentage réel d’huiles essentielles est presque inexistant….surprise sur un des cotés, ou arrière de la boite, voire même pas trop détectable dans l’étiquetage extérieur, mais à l’intérieur, en tout petit ou simplement sur le site….vous trouvez facilement 

Un des points les plus étonnants, c’est le même prix , quelque soit la spécialité du produit….c’est strictement anormal !

Dans leurs ingrédients, surprise ! : composant principal : alcool et en plus, un des plus fort : cognac ou armagnac, dilué avec de l’eau déminéralisée dans lesquels sont rajoutés quelques microgrammes de telle ou telle plante, et encore….souvent synthétiques. C’est une des raisons principales pour lesquelles les « huiles essentielles » sont dites dangereuses car les grands distributeurs mettent dans le rayon des produits qui sont loin d’en être…et en plus avec de l’alcool fort, c’est normal qu’il y ait réaction. Les marques qui ne mettent pas autant d’alcool que cette marque, remplacent les produits naturels par des produits de synthèse, coupés en général par de l’eau ou d’autres liquides qui ne sont nulle part des huiles naturelles. 

doTERRA est justement la rare société qui crée des huiles essentielles pures qu’avec des plantes, natures, sans pesticides, sans rajout de chémotypes (produits chimiques, synthétiques ressemblant à telle ou telle plante rien que dans l’appellation, très pratique pour tromper le client). Comme j’ai déjà entendu dire plusieurs fois : « oui, mais au moins, ces produits (que la plupart des clients appellent huiles essentielles) sont à prix donné ! » prix cassé signifie justement produits complètement industriel même si sur l’étiquetage extérieur, il peut être écrit en grand, gras, ultra visible l’aspect soit disant « bio, naturelle », etc

Autre exemple : j’ai toujours avec moi, dans mon sac à main des huiles essentielles (doTerra bien sûr :)) au cas où la moindre dépanne en fonction des rendez vous que j’ai dans la journée. Quand je connais d’avance la personne ou le contexte de la rencontre, je prends les huiles qui me paraissent les plus appropriées, voire même certaines au cas où, tel ou tel cas de figure…Un jour, en été, lors d’un grand pique-nique avec plein d’enfants, une fille s’est fait piquée par des orties ou autres plantes voire même par tel ou tel insecte. Sa mère, grande consommatrice de puressentiel m’a pris le flacon d’huile essentielle qui était la plus adaptée et en a mis 10 fois trop sur sa fille car, étant habituée pour l’instant, à des marques bas prix, ultra coupées,elle considère devoir mettre une grosse quantité sur la blessure ou piqûre pour libérer l’enfant plus vite…et bien non ! ce n’était pas le bon réflexe ! doTerra étant ultra pure et surtout non coupée, non synthétique, plus exactement CPTG (Certifié Pure Thérapeutique Grade), moins de gouttes sont plus efficaces sans brûler la personne. Celles et ceux qui ont des doutes, ont peur peuvent diluer avec des huiles végétales (amande, olives, coco, celle que vous préférez etc)

Bref, les huiles essentielles, c’est à la mode pour se soigner naturellement, mais encore faut il bien choisir en fonction de la qualité et non du prix, en particulier dans les bas prix. En principe, le prix a un lien avec la quantité d’arbres ou de plantes existant dans le monde… Par exemple, la lavande ou le citron sont très répandus dans le Sud de la France et l’ensemble des pays méditerranéens, donc le prix sera plus abordable que de l’encens ou de l’ylang-ylang qui sont plus rares et provenant de pays plus lointains.

Pour plus de renseignements, un colloque sur ces sujets se déroule demain, samedi 24 Novembre à Paris…Si certain(e)s d’entre vous seraient intéressées de venir écouter les Dr qui les créent et continuent leurs recherches permettant de soigner, voire guérir de plus en plus de cas, dits parfois « inguérissables » par les traitement s classiques (industries pharmaceutiques), n’hésitez pas à me contacter. 

Estime de soi

L’estime de soi, c’est quoi ?

Nous avons l’impression que c’est un sujet à la mode vu qu’il apparaît dans les grands titres des journaux, sur net, etc….

L’estime de soi, c’est un sujet important dans la vie si on veut réussir aussi bien professionnellement que personnellement (relationnel, trouver « sa moitié » pour les personnes qui ont le projet de construire une famille, un couple).

L’estime de soi, c’est s’accepter , s’aimer soi-même avant de vouloir aimer ou accepter les autres….sans en arriver automatiquement à se recroqueviller, s’enfermer sur soi même et se voir comme le centre du monde.
Souvent, ce que j’ai repéré chez plusieurs personnes qui tentent de se faire passer pour des personnes « parfaites », « 0 défaut », elles ont une « spécialité » : refouler leurs défauts sur tout le monde sauf elles…..limite « se victimiser ».

Et finalement, quand nous « grattons » un peu, nous tentons d’approfondir certains sujets, nous nous rendons compte que ces personnes ne s’aiment pas et jouent sous plusieurs facettes pour tenter de se faire passer pour le plus beau, indispensable à tous, propriétaire de son quartier, voire de son arrondissement ou de sa ville….

J’ai un exemple « tout frais » sous la main….

Commencer par des »exercices », des jeux faciles à apprendre même si certaines personnes ont ou mal ou n’osent pas simplement parce qu’elles sont encore au stade de ne pas s’accepter, s’aimer physiquement, n’aime pas se regarder dans un miroir…

Quels effets, quelles sensations ressentez vous en vous disant « Je m’aime et je m’accepte » ? et en option, vous répétez cette phrase en vous regardant dans une glace (miroir, pas celle qui se mange :))

Depuis quelques mois, je travaille en parallèle avec une société qui permet à chacun d’améliorer son estime de soi, apprendre à s’accepter, s’aimer en prenant simplement soin de soi m’aime.

Influence, « aide » de la Nouvelle Lune dans les affaires

Certain(e)s d’entre vous m’ont déjà vu partager sur les réseaux les effets, les aides de la Nouvelle Lune.
Jusqu’à maintenant, enfin, jusqu’à 4 ans en arrière, je repérai simplement des changements de comportements de certaines personnes au travail, dans les écoles (concernant les juniors). Souvent, les traits les plus repérables sont sous formes de nervosité pour les adultes, sur excitations pour les enfants.

Maintenant que je travaille à mon compte, je le repère autrement sur certaines personnes….plus souvent sur celles qui se cherchent, ou celles qui sont, comme moi, en indépendant et non pas salarié(e)s.

Alors, voilà deux rituels faisables les jours de pleine lune qui peuvent vous aider à avancer dans les affaires :

1 – Le Chèque de l’abondance

Le principe est simple : la créatrice nous explique que dans les 24 heures qui suivent la nouvelle lune, il vous suffit de rédiger votre chèque de l’abondance. L’Univers fera le reste. Personnellement, j’ai remarqué qu’il est encore plus efficace si je le fait le lendemain de la Nouvelle Lune….

Vous pouvez utiliser un des chèques de votre chéquier ou imprimer celui-ci (il s’agit du chèque proposé par Rhonda Byrne, l’auteur de “Le secret”) :

cheque-de-l-abondance

Ensuite, vous inscrivez sur votre chèque votre nom, votre prénom, la date du jour où vous le rédigez et le montant que vous souhaitez recevoir, dans la devise de votre choix. A la place de la signature, écrivez “La Loi de L’Abondance”. Puis, vous le pliez et le rangez précieusement, ou vous le laissez à portée de vos yeux. Peu importe ! L’Univers va œuvrer de toute façon.

Bien sûr, n’oubliez pas de remercier l’Univers pour toute l’abondance qu’il vous apporte déjà et pour toute celle à venir.

Vous pouvez rédiger un chèque de l’abondance à chaque nouvelle lune. Dans ce cas, déchirez, jetez, brulez l’ancien. Mais vous pouvez aussi conserver le même chèque jusqu’à l’obtention de ce vous attendez de recevoir. A chacun sa méthode et vous trouverez de toute façon celle qui est juste pour vous.

Il n’est absolument pas nécessaire de penser à votre chèque. Vous pouvez l’oublier, lâcher prise. L’Univers, lui, ne vous oubliera pas dans sa distribution !

Mon petit “truc” pour accélérer le processus : je me visualise recevant ces cadeaux, je m’imagine touchant, palpant ce que je souhaite recevoir, je me mets dans l’énergie (la joie, le bonheur, le soulagement, etc..) du moment où je recevrai ces présents.

Et soyez ambitieux : la magie de l’Univers n’a pas de limite !

Il existe un autre rituel à effectuer à la Nouvelle Lune, il s’agit des “Vœux de la Nouvelle Lune”.

2 – Vœux de la la Nouvelle Lune

Depuis que j’ai découvert cette technique, j’utilise un cahier que je réserve pour ces intentions mensuelles. Comme je vous en ai parlé à d’autres périodes de l’année, choisir un cahier de couleur abondance, ou couleur qui stimule la réussite professionnelle, ou réussite en général, peut aussi aider à mieux « décrocher » la réalisation de nos souhaits, intentions. Par exemple, mon premier cahier était orange, couleur de la création…C’était la période où j’ai commencé mon activité principale, création du 1er site attribué. Le cahier suivant est de couleur vert abondance (ou vert pomme, vert flash)… Certains enfants à qui j’en ai parlé, le pratiquent….certains sur leur cahier de texte, mais de manière discrète au public (parents, profs, amis de classe ou pas)…..une en particulier, les écrit surtout avant chaque rentrée scolaire sur un carnet qu’elle s’ait réservé pour cette technique. Je suis « tombée » un jour sur un bout de papier et ai pu me rendre compte que c’était une page de son carnet et qu’elle avait réalisé au détail près les intentions notées.

Ce rituel s’inspire du livre “New Moon Astrology” de Jan Spiller. Elle a étudié et perfectionné ce rituel pendant plus de 20 ans. C’est donc suite à cette expérience qu’elle nous l’explique et nous le transmet :

Période pour effectuer les vœux de la Nouvelle Lune

La période la plus efficace pour écrire ses vœux se situe pendant les 8 premières heures après le levé de la Nouvelle Lune. Durant cette période l’énergie de la Nouvelle Lune est à son maximum. Vous devez terminer la rédaction dans les 48 heures qui suivent le début de la Nouvelle Lune. Les vœux écrits ou préparés avant l’heure exacte du début de la Nouvelle Lune ne sont pas valables. La rédaction doit être effectuée sous l’influence de la Nouvelle Lune pour bénéficier de son énergie.

J’ai remarqué que ce rituel est encore plus efficace lorsque je le réalise durant les 24 premières heures qui suivent cette Nouvelle Lune. Par exemple : si la Nouvelle Lune a lieu lundi à 2h du matin, je vais le réaliser entre le lundi dès mon réveil ou avant de commencer à travailler.

Combien de vœux est-il recommandé de faire ?

Entre 2 et 10 vœux est le nombre idéal, en écrivant un seul souhait par phrase.
Écrire plus que 2 vœux crée un effet conjugué qui augmente l’intensité de chaque vœu. C’est pourquoi, même si vous n’avez qu’un seul souhait, écrivez-le au moins deux fois, sous un axe différent, en précisant un ou plusieurs aspects différents de ce souhait.

Par exemple : si vous voulez écrire un seul souhait pour le succès d’un projet, vous l’écrirez de manière différente comme décrit ci-dessous :

« je suis heureux de réussir le projet de…. » ,
« je suis heureux de rencontrer un partenaire qui me complète efficacement pour réussir le projet de…. » .
« je suis heureux de trouver facilement le financement nécessaire à la réussite de mon projet de… ».

Par contre, cette intensité se dispersera si vous écrivez plus de 10 souhaits.

Comment les écrire ?

Écrivez toujours vos vœux à la main. Vous devez toujours être le sujet de vos vœux.

Par exemple pour la réussite de vos enfants à l’école ou pour qu’un membre de votre famille retrouve la santé. Formulez les phrases uniquement au présent, jamais au futur. Écrivez toujours des phrases en forme affirmative. Par exemple, au lieu d’écrire « je ne veux plus être malade », écrivez plutôt « je suis heureuse et en parfaite santé.»
Si les phrases affirmatives ne vous semblent pas naturelles, vous pouvez les remplacer par « je veux trouver … ». Choisissez la formule qui vous semble la plus naturelle.

Vœux 2019 !

…..2019, ayez un esprit neuf !

Mettez de la cool-heur, de la douce-heur

Pour réaliser votre bon-heur !

En savoir plus sur ces huiles essentielles – Catalogue

Voici en PJ le catalogue qui vous permet de découvrir les huiles essentielles pures simples (exemple : citron, menthe poivrée, romarin, rose, etc), les composées (exemple : Motivate, Serenity, On guard, Deep blue,etc) et les packs qui peuvent être utile à toute période de l’année pour certains, à certaines dates précises pour d’autres (comme les cure de détox après les fêtes de fins d’année par exemple, ou plus particulièrement avant l’été pour une meilleure taille…. 🙂

https://media.doterra.com/fr/fr/brochures/product-guide.pdf

Pour celles et ceux qui veulent en apprendre plus, j’organise régulièrement des ateliers qui peuvent se dérouler dans vos sociétés, chez vous ou simplement en ligne.

Huiles essentielles : Quelle différence entre « pure » et « bio » ?  BIO versus CPTG

À tous ceux qui se demandent pour quelles raisons, les huiles essentielles doTERRA ne sont pas certifiées BIO, voici la réponse : elles sont « CPTG » qui signifie « Certified Pure Therapeutic Grade ». C’est une certification (créée par doTERRA) qui va bien au-delà du BIO. En fait, les huiles CPTG représentent ce qu’il y a de plus élevé en terme de qualité et de pureté sur la planète. « BIO » est une certification dont les normes varient d’un pays à l’autre. Par exemple, ce qui est considéré comme étant BIO au Canada ne l’est pas nécessairement en France ou en Australie.

Pour obtenir la qualité CPTG, les huiles essentielles doTERRA sont distillées à partir de plantes qui sont soigneusement cultivées et récoltées, au moment opportun, dans leur terroir d’origine. Elles viennent de partout dans le monde, là où le climat et l’environnement est le plus favorable à ce que la plante pour lui permettre d’offrir les meilleures vertus thérapeutiques qui soient. La certification BIO (qui fait entre autres référence à l’absence de pesticides) n’est donc pas un gage de qualité suffisamment élevé pour la compagnie, puisqu’elle ne garantit pas que le produit possède les qualités thérapeutiques recherchées. La certification CPTG nous donne cette garantie.

Les huiles essentielles doTERRA passent à travers une série de 11 tests (dont la spectrométrie de masse et la chromatographie en phase gazeuse) afin de connaître la composition biochimique exacte de chaque produit. Par ailleurs, ces tests sont effectués par un laboratoire indépendant de doTERRA, soit celui de l’APRC (Aromatic Plant Research Center). Pendant près de 10 ans, c’est l’Essential Oil University, une organisation fondée par le Dr Robert Pappas, chimiste et sommité mondiale dans le domaine des huiles essentielles, qui a effectué les tests, et ce, toujours de façon indépendante. En faisant appel à de tels experts depuis leur tout début, doTERRA a voulu élever les standards de qualité au maximum afin d’offrir un produit d’une qualité supérieure et inégalée dans le monde. Et, au terme de vos recherches, vous constaterez, tout comme moi, qu’ils ont relevé ce défi haut la main !

La qualité des huiles (bio, pas bio) …

Donc non, elles ne sont pas certifiées bio, ni écosert. Comme le mentionne les livres d’aromathérapie (comme ceux de Danièle Festy, pour ne nommer que cette auteur), la certification bio n’est pas essentielle, bien que cela soit quand-même un gage de respect du végétal et de l’environnement. «Ce sont les tests de laboratoires qui parlent et c’est le résultat final qui compte. Or une huile essentielle dite 100% naturelle possède une qualité optimale, qu’elle soit bio ou non : lors des tests, elle a prouvé que ses composants étaient à 100% naturels, et que l’on n’a pas retrouvé trace d’autre chose (résidus de pesticides ou autres.

À vous de choisir, c’est de toute façon la qualité du produit fini qui prime, pas seulement la méthode de culture pour l’obtenir».

Source : ma bible des huiles essentielles de Danièle Festy. Ainsi, de par leur certification CPTG (et tous les tests que cela implique), doTERRA démontre que ses huiles sont 100% pures et naturelles.

Pour plus d’information, vous pouvez aller visiter les sites suivants : www.sourcetoyou.comhttps://essentialoils.org ; https://aromaticplant.org/sustainability