Huiles essentielles : Quelle différence entre « pure » et « bio » ?  BIO versus CPTG

À tous ceux qui se demandent pour quelles raisons, les huiles essentielles doTERRA ne sont pas certifiées BIO, voici la réponse : elles sont « CPTG » qui signifie « Certified Pure Therapeutic Grade ». C’est une certification (créée par doTERRA) qui va bien au-delà du BIO. En fait, les huiles CPTG représentent ce qu’il y a de plus élevé en terme de qualité et de pureté sur la planète. « BIO » est une certification dont les normes varient d’un pays à l’autre. Par exemple, ce qui est considéré comme étant BIO au Canada ne l’est pas nécessairement en France ou en Australie.

Pour obtenir la qualité CPTG, les huiles essentielles doTERRA sont distillées à partir de plantes qui sont soigneusement cultivées et récoltées, au moment opportun, dans leur terroir d’origine. Elles viennent de partout dans le monde, là où le climat et l’environnement est le plus favorable à ce que la plante pour lui permettre d’offrir les meilleures vertus thérapeutiques qui soient. La certification BIO (qui fait entre autres référence à l’absence de pesticides) n’est donc pas un gage de qualité suffisamment élevé pour la compagnie, puisqu’elle ne garantit pas que le produit possède les qualités thérapeutiques recherchées. La certification CPTG nous donne cette garantie.

Les huiles essentielles doTERRA passent à travers une série de 11 tests (dont la spectrométrie de masse et la chromatographie en phase gazeuse) afin de connaître la composition biochimique exacte de chaque produit. Par ailleurs, ces tests sont effectués par un laboratoire indépendant de doTERRA, soit celui de l’APRC (Aromatic Plant Research Center). Pendant près de 10 ans, c’est l’Essential Oil University, une organisation fondée par le Dr Robert Pappas, chimiste et sommité mondiale dans le domaine des huiles essentielles, qui a effectué les tests, et ce, toujours de façon indépendante. En faisant appel à de tels experts depuis leur tout début, doTERRA a voulu élever les standards de qualité au maximum afin d’offrir un produit d’une qualité supérieure et inégalée dans le monde. Et, au terme de vos recherches, vous constaterez, tout comme moi, qu’ils ont relevé ce défi haut la main !

La qualité des huiles (bio, pas bio) …

Donc non, elles ne sont pas certifiées bio, ni écosert. Comme le mentionne les livres d’aromathérapie (comme ceux de Danièle Festy, pour ne nommer que cette auteur), la certification bio n’est pas essentielle, bien que cela soit quand-même un gage de respect du végétal et de l’environnement. «Ce sont les tests de laboratoires qui parlent et c’est le résultat final qui compte. Or une huile essentielle dite 100% naturelle possède une qualité optimale, qu’elle soit bio ou non : lors des tests, elle a prouvé que ses composants étaient à 100% naturels, et que l’on n’a pas retrouvé trace d’autre chose (résidus de pesticides ou autres.

À vous de choisir, c’est de toute façon la qualité du produit fini qui prime, pas seulement la méthode de culture pour l’obtenir».

Source : ma bible des huiles essentielles de Danièle Festy. Ainsi, de par leur certification CPTG (et tous les tests que cela implique), doTERRA démontre que ses huiles sont 100% pures et naturelles.

Pour plus d’information, vous pouvez aller visiter les sites suivants : www.sourcetoyou.comhttps://essentialoils.org ; https://aromaticplant.org/sustainability

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s